Une faille Windows a permis à des pirates russes d’espionner l’OTAN, l’UE et plus encore

Une faille Windows a offert des portes dérobées à des pirates russes

Une faille Windows a permis à des hackers russe de s'introduire dans les serveurs de l'OTAN

Reuters rapporte que des pirates russes ont pu espionner les ordinateurs utilisés par l'OTAN, l'Union européenne et l'Ukraine, ainsi que des entreprises privées, grâce à une faille de sécurité dans le système d'exploitation Windows.

L'entreprise spécialisée dans la sécurité iSight Partenaires affirme que des pirates informatiques russes ont tenté d'obtenir des informations relatives à la crise en Ukraine. Cependant, en août ils ont réussi à exploiter une vulnérabilité dans Windows (réparée depuis par Microsoft) qui leur a permis lui a permis d'espionner les ordinateurs utilisés par l'OTAN, l'Union Européenne et diverses sociétés d'énergie et de télécommunications.

Voir aussi : Malware Dragonfly : vaste attaque informatique contre le secteur de l'énergie

C'est, selon toute vraisemblance, le dernier événement repéré d'une campagne qui a été menée pendant 5 ans par ce groupe de pirates russes. Ils ont été surnommés la "Sandworm Team" (Equipe du ver des sables) en raison de références à "Dune" trouvées dans le code de certains programmes. Dans le passé, ils ont aussi utilisé des techniques de phishing et autres failles de sécurité pour accéder aux données de ces organismes et entreprises.

iSight Partners ne sait pas encore quelles données ont été récoltées et consultées par les hackers, ni s'ils travaillaient pour le gouvernement russe. En raison des cibles, la société pense toutefois que c'était davantage pour de l'espionnage que de la simple criminalité.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.