Piratage de Snapchat: La start-up estime ne pas être responsable

Logo de la société Snapchat

Snapchat victime d'un piratage massif des photos personnelles des utilisateurs

Après le Celebgate, c'est au tour de de l'application Snapchat d'être victime d'un piratage. Près de 13 Go de données ayant été détournées puis mises à disposition sur la toile.

Rapidement surnommé le "snappening", le dernier scandale en date sur le net concerne l'application Snapchat. Une application qui, rappelons-le, permet d'envoyer photos ou vidéos à d'autres personnes, celles-ci disparaissant quelques secondes seulement après avoir été vues.

Malheureusement victime de hackers, un certain nombre de données ayant transité via Snapchat a été dérobé et mis à disposition sur une grande base de données. Ceci permettant aux internautes d'avoir accès à des photos ou vidéos qui auraient dû disparaître. On parle ici de plusieurs milliers de clichés et de vidéos représentant près de 13Go de données souvent très privées.
Des collections entières d'images et de vidéos sont ainsi disponibles en tapant simplement le nom de profil de celui qui a posté ses données sur Snapchat. Ainsi, après la polémique des photos de stars nues piratées, les anonymes sont également victimes des hackers et pris pour cible.

Snapchat nie toute responsabilité

Faisant face au scandale, la start-up Snapchat s'est exprimée par le biais d'un communiqué et rejette toute responsabilité concernant le stockage puis la diffusion de ces données. Selon le porte-parole de Snapchat, leurs services ne sont pas en cause et ce sont d'autres applications qui seraient responsables de cette faille.

À ce sujet, il déclare: "Les serveurs de Snapchat n’ont pas été touchés, ils ne sont pas à l’origine de cette fuite. Les "snapchatteurs" victimes de cet incident l’ont été à cause de leur utilisation d’applications tierces". D'après Snapchat, l'utilisation d'applications tierces est interdite par les conditions d'utilisation de l'application Snapchat, car "justement parce que cela remet en question la sécurité de nos utilisateurs".

Les applis tierces mises en cause

Enfin, le porte-parole de la start-up ajoute que sa société veille à ce que l'incident ne se reproduise pas notamment en se débarrassant des applications tierces qu'il incrimine. Il déclare sur ce point "nous surveillons de près l’App Store et Google Play pour repérer des applications tierces illégales et avons déjà réussi à en faire retirer plusieurs".

Avec près de 100 millions d'utilisateurs, Snapchat, dont la sécurité est pointée du doigt, pourrait pâtir de ce piratage et voir ses ambitions être mises à mal. Pour mémoire, soulignons que Snapchat a refusé la proposition de rachat de Facebook de 3 milliards de dollars l'année dernière. Une décision lourde pour cette application qui ne génère toujours pas de revenus à ce jour.

Des milliers de photos piratées sur les serveurs Snapchat

Des milliers de photos piratées sur les serveurs Snapchat

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.