Insolite : Un distributeur de banque piraté par des ados de 14 ans

Distributeur de billet de la banque de montreal piraté

Un distributeur de billets de la Bank of Montreal

Deux adolescents de 14 ans ont réussi à prendre le contrôle d'un distributeur de billets d'une banque canadienne grâce à la notice d'utilisation dénichée sur le web

"On s'est dit que ce serait amusant d'essayer, mais on ne pensait pas que ça marcherait", ont déclaré les deux jeunes ados dans les colonnes du Winnipeg Sun.

Les deux jeunes hommes avaient en effet déniché sur le web une notice d'utilisation d'un distributeur de billets de banque. Après avoir téléchargé le manuel, ils ont tenté d'accéder aux menus proposés par la machine et sont parvenus à modifier les données et à , bien entendu, retirer de l'argent sans insérer la moindre carte de crédit.

"Ce distributeur a été piraté"

Les deux ados de 14 ans se sont alors rendus dans le centre commercial du coin, puis ont entré le numéro de code secret composé de six chiffres, une suite de numéro par défaut enregistré dans toutes les machines de cet type. Et là, Matthew Hewlett et Caleb Turon ont pu prendre le contrôle total du DAB de la Bank of Montreal.

Honnêtes, Hewlett et Caleb se sont aussitôt rendus dans l'agence pour prévenir les employés, qui n'ont pas cru un mot de leur histoire. Ils ressortent donc et réussissent de nouveau à pirate le distributeur et parviennent à imprimer les diverses informations démontrant leur exploit, comme le montant disponible ou encore les retraits effectués dans la journée par des clients.

Un distributeur très sécurisé

Ce piratage est cependant à la portée de tous, puisqu'il s'agissait de suivre un manuel d'utilisation téléchargé sur internet. Le plus grave dans cette histoire est que la banque n'avait même pas pris les précautions de base qui consistent à modifier le mot de passe par défaut ou, pourquoi pas, empêcher tout accès depuis le clavier public.

L'histoire se termine bien car le directeur de la banque n'a pas décidé de porter plainte, mais il a au contraire rédigé un mot d'excuse pour leur retard au collège. "Veuillez excuser Caleb Turon et Matthew Hewlett, pour leur retard après leur pause déjeuner. Elle est due au fait qu'ils ont aidé à la sécurité de la BMO", a-t-il écrit.

Ce même directeur a tenu à expliquer aux clients de son agence que leurs données étaient "en sécurité et n'ont jamais été mises en danger". Quel aplomb !

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.